Dispak Dispac'h

Tribunal permanent des peuples
Blocs de contenu (texte, vidéo, ...)

Avec les contributions de Bernardo Montet, Gianni Tognoni, Élise Marie, Stéphane Ravacley, Marie-Christine Vergiat, Gaël Manzi, Mortaza Behboudi, David Yambio et Falmarès

 

Présentation

Au lendemain de sa majorité, sa tutrice me téléphone et me dit : « On a eu la visite de la gendarmerie, Laye doit quitter l’entreprise dans un mois. » Je ne me vois pas laisser partir un apprenti si enjoué d’apprendre, si souriant, si sérieux, alors que personne ne vient pour prendre cette place. Je demande à des amis : « Qu’est-ce que je fais ? »

En janvier 2018, se tenait la session du Tribunal permanent des peuples consacrée à la violation des droits des personnes migrantes et réfugiés. Patricia Allio bascule au théâtre sa perception de ce moment. Des activistes, des juristes, une ancienne députée européenne, un boulanger, un journaliste afghan, un poète racontent les méandres qui guettent les demandeurs d’asile.
Quelles voix méritent d’être entendues et pourtant ne le sont pas ? Que dit-on lorsqu’on ne trouve plus les mots ? Dispak Dispac’h ouvre les esprits et l’espace d’une micro-révolution où célébrer les indisciplines. La seule chose à ne pas perdre pour pouvoir s’insurger, ce sont nos voix.

Création

Créé en novembre 2021 au Théâtre de Lorient dans une mise en scène de l’auteure, le spectacle est présenté lors du Festival d’Avignon 2023 du 15 au 21 juillet.
Outre Patricia Allio, Dispak Dispac’h réunit le co-fondateur de l’association humanitaire Utopia 56, Gaël Manzi, l’actrice Élise Marie, le militant politique Stéphane Ravacley – connu pour son engagement ayant permis la régularisation de Laye Fodé Traoré qui travaillait dans sa boulangerie comme apprenti –, l’ex-députée européenne et vice-présidente de la Ligue des droits de l’Homme, Marie-Christine Vergiat, l’activiste et fondateur de Refugees in Lybia, David Yambio, ainsi que le journaliste franco-afghan Mortaza Behboudi, libéré le 18 octobre 2023, après neuf mois de détention à Kaboul suite à son arrestation par les Talibans.

Lire l'entretien de Patricia Allio

Presse

L’agora ambulante de Patricia Allio célèbre l’humanité des exilés

À l’heure où une trentaine d’articles de la loi immigration est censurée par le Conseil constitutionnel et où des manifestations réclamant l’abrogation de la loi sont organisées dans toute la France, le spectacle créé par Patricia Allio lors du dernier Festival d’Avignon, “Dispak Dispac’h,” tombe à point nommé.
[Igor Hansen-Løve, Les Inrockuptibles, février 2024]

Un autre regard sur l'immigration

Ce spectacle, à travers un regard unique sur l'immigration, explore les facettes complexes et souvent méconnues de ce phénomène mondial. Il offre une perspective intime sur les défis auxquels sont confrontés ceux qui cherchent un refuge loin de leur terre natale.
[Mortaza Behboudi, Le Club de Mediapart, février 2024]

Répondre au repli, par l’ouverture

Un espace poétique où sont pourtant entendues des paroles bien réelles : la voix du Tribunal permanent des peuples, celles des activistes de la société civile, mais aussi les témoignages de celles et ceux qui ont éprouvé dans leur propre chair les affres de la traversée. La pièce Dispak Dispac’h invente une nouvelle circulation de la parole.
[Renaud Creus, Le Club de Mediapart, février 2024]

Avignon 2023 : Dispak Dispac’h, conversations fertiles

Au Festival d’Avignon, Patricia Allio et l’équipe réunie autour d’elle invitent dans un geste politique puissant, aussi articulé que cohérent, à ne pas éluder la responsabilité et la nécessité d’actions face à la violence et à l’inhumanité des politiques migratoires. [...] En se déployant sous la forme de conversations – entre les différents régimes de parole, les différentes paroles et les multiples médiums –, Dispak Dispac’h invite à s’emparer de questions qui nous concernent toutes et tous.
[Caroline Châtelet, sceneweb, juillet 2023]

Patricia Allio propose avec Dispak Dispac’h une critique acérée des “nécropolitiques” de migration de l’Union européenne.

Elle, une comédienne professionnelle et un danseur-chorégraphe créent le bâton de parole confié aux premiers concernés : le témoignage de David Yambio de l’organisation Refugees In Libya qui a tenté cinq fois la traversée de la Méditerranée (et risqué autant de mourir) afin de quitter l’enfer libyen ou celui du boulanger Stéphane Ravacley qui avait mené une grève de la faim en 2021 pour empêcher l’expulsion de son apprenti donnent à cette pièce une profondeur inouïe.
[Charline Cauchie, L'Écho, juillet 2023]

Festival d'Avignon: les questions migratoires en procès

Une plaidoirie à l’encontre de l’Europe et de ses manquements face aux droits des personnes migrantes et réfugiées.
[rfi - podcast De vive(s) voix, Pascal Paradou, juillet 2023]

 

112 pages
ISBN 978-2-84681-715-8
Prix : 15.00€
Disponible
Date de parution :
Personnages
4 ou plus selon les témoignages associés

A l'affiche

Mise en scène :
Patricia Allio
Du au

à Hérouville-Saint-Clair

Comédie de Caen

Événements

Projection "Brûler pour briller"

Projection "Brûler pour briller"

Le CDN-Comédie de Caen et le Café des images invitent l’autrice, metteuse-en-scène et réalisatrice Patricia Allio à présenter son dernier film Brûler pour briller. Cette projection a lieu au Café des images, en écho aux représentations du spectacle documentaire Dispak Dispac'h de l’artiste, présentée à la Comédie de Caen les 17 et 18 avril.

Café des images, Caen, 16 avril à 20h30