Image
Theatre dictatures

Le théâtre face aux dictatures. Luttes, traces, mémoires

Argentine, Brésil, Chili
Blocs de contenu (texte, vidéo, ...)

Sous la direction de Bérénice Hamidi et Alexandra Moreira da Silva.

Textes réunis par Florencia Dansilio, Célia Jesupret, Bérénice Hamidi, Alexandra Moreira da Silva, Corentin Rostollan-Sinet et Christilla Vasserot.

Présentation

L’histoire socio-politique des pays du sud de l’Amérique latine s’est caractérisée, depuis le milieu du XXe siècle, par une série de cycles de révolutions et de contre-révolutions. Trois pays, l’Argentine, le Brésil et le Chili, ont en commun d’avoir été successivement marqués par les effervescences révolutionnaires des années 1960 puis par leur répression par une série de coups d’État soutenus et la mise en place de dictatures militaires.

Près de quarante ans plus tard, nombreux sont les fantômes de ces régimes, et le présent politique des pays concernés ne cesse de convoquer les questions que les politiques transitionnelles ont laissées irrésolues.

Quelles pratiques du théâtre ont été possibles sous les dictatures ? Selon quelles stratégies esthétiques mais aussi économiques vis-à-vis des régimes en place ont-elles pu rester en vie ? L’après dictature inclut pour sa part deux temps distincts. Quelles reconfigurations ou réinventions des pratiques artistiques se sont opérées durant ces années, dans des contextes économiques et politiques autant marqués par des éléments de rupture que par des « restes » des régimes autoritaires ?

Les traces de ce passé politique, institutionnel, social, économique et culturel dans les pratiques théâtrales qui se sont développées à partir des années 2000 sont manifestes. Depuis les débats sur la transmission des mémoires des dictatures et leur restitution jusqu’aux discours critiques dénonçant les continuités économiques entre les régimes autoritaires et les démocraties néolibérales actuelles, la question de l’héritage des dictatures du cône sud est centrale dans nombre de créations récentes des théâtres de cet espace.

Aucune recherche d’ensemble n’avait été jusqu’ici menée pour investiguer cet espace-temps singulier dans une approche soucieuse d’articuler les enjeux esthétiques, institutionnels et économiques. C’est l’enjeu de cette publication qui réunit les contributions de chercheurs et chercheuses qui travaillent sur ces questions depuis des perspectives disciplinaires diverses (études théâtrales, études hispaniques, études lusophones, sociologie, économie), et fait dialoguer ces recherches avec des témoignages d’artistes des pays concernés.

Sommaire

Introduction : Florencia Dansilio, Bérénice Hamidi et Alexandra Moreira da Silva

Première partie – LUTTES

  • Corentin Rostollan-Sinet, « Teatros desaparecidos : réécrire l’histoire du théâtre chilien et ses itinéraires en dictature »
  • Thiago Arrais, « Identité, modernité et critique dans le théâtre brésilien pré-dictature »
  • Adam Tommy Vidal, « Tensions et transformations. Le théâtre au Brésil aux prises avec la dictature militaire »
  • Sandra Ferreyra, « Le théâtre argentin au temps de la dictature. Ricardo Monti et les fan- tasmagories de l’histoire »
  • Andres Grumann Sölter, « Violence et pratiques du corps : la “mise en scène” des acciones de arte sous la dictature civico-militaire chilienne ».

Deuxième partie – TRACES

  • Florencia Dansilio, « Le théâtre post-dictature en Argentine : rupture, hétérodoxie et émancipation »
  • Baptiste Mongis, « Le théâtre communautaire argentin : un monde en mouvement »
  • José da Costa, « Le sens en débat : théâtre brésilien – années 1980 »
  • Clara de Andrade, « Le Théâtre de l’Opprimé d’Augusto Boal : de l’exil aux réseaux transnationaux »
  • Célia Jesupret, « Institutions théâtrales de la post-dictature et nouveau projet démocratique au Chili (1990-2003) »
  • Lorena Saavedra, « Le début d’un tournant politique ? Le théâtre de la transition démocra- tique chilienne, du texte à la scène »  
  • Inès Stranger, « Les premières années de la Compagnie Teatro del Silencio et l’imaginaire de la transition politique chilienne »

Troisième partie – MÉMOIRES

  • Joana Sanchez, « Des dramaturgies de la crypte : traumatisme et postmémoire dans le théâtre argentin de post-dictature »
  • Gonzalo Toledo, « Théâtre mapuche, théâtres de l’immigration : les sujets et dramaturgies marginalisés du théâtre chilien post-dictature »
  • Gustavo Guenzburger, « Néolibéralisme et modes de production théâtrale au Brésil : de la post-dictature au néofascisme »
  • Denise Cobello, « De l’utopie réaliste à l’action performative : notes sur l’esthétique comme pensée politique dans le théâtre de Lola Arias »
  • Maximiliano de la Puente, « Campo de mayo. Une conférence performative. Affections et spatialités en friche dans le théâtre argentin »

Entretiens

  • « Un lieu où l’utopie se faisait présente » : entretien avec Óscar Castro Ramírez, réalisé par Corentin Rostollan-Sinet et Bérénice Hamidi
  • « Pour rendre à la scène sa fragilité » : entretien avec Vivi Tellas, réalisé par Florencia Dansilio
  • « La gauche ne peut pas renaître convenablement si l’on ne se pose pas certaines questions ou si l’on ne fait pas apparaître certaines contradictions » : Entretien croisé entre Alexandre dal Farra et Santiago Sanguinetti, réalisé par Célia Jésupret, Alexandra Moreira da Silva et Corentin Rostollan-Sinet
256 pages
ISBN 978-2-84681-675-5
Prix : 15.00€
Prochainement disponible
Date de parution :