Image
Couverture du livre

Italienne scène et orchestre

Blocs de contenu (texte, vidéo, ...)

Textes de l'ouvrage :

  • Italienne avec orchestre
  • Italienne scène

 

Présentation

Et dans “joie de chanter des choses douloureuses” ce n’est pas douleur qui est important mais joie
C’est pour atteindre la joie qu’on chante des choses tragiques
Entrez avec la même intimidation que Verdi devant sa page blanche avant qu’il n’invente
Les notes que vous allez chanter
À quelle école étiez-vous ? J’en étais sûr ils vous apprennent à jouer pour les abonnés
Vous devez jouer pour celui qui ne sait rien qui vient à l’opéra pour la première fois
Et si vous acceptez de ne rien savoir vous-même il pourra penser
Qu’il y a une petite place pour lui à côté de vous sur le plateau

Jean-François Sivadier porte un regard amoureusement ironique sur l’opéra : le public, sur scène, face à une salle vide, assiste à une répétition de La Traviata. Le spectateur devient protagoniste du travail en cours, témoin-acteur des répétitions de cet opéra. Mis en jeu comme choriste sur la scène, puis comme musicien dans la fosse d'orchestre, il plonge au cœur du processus de création et assiste à l'éternelle guerre entre le plateau et la fosse, les mots et les notes, le metteur en scène et le chef d'orchestre.

192 pages
ISBN 978-2-84681-551-2
Prix : 17.00€
Collection : Bleue
Disponible
Date de parution :
Dans nos conseils