Mesure pour mesure

William Shakespeare

Texte original en anglais traduit par André Markowicz

Mesure pour mesure

Traduit avec la collaboration de George Hugo Tucker.
Préface de Margaret Jones-Davies.

Je veux prier, penser — je pense et prie
À Dieu sait quoi ; au Ciel, mes phrases vides ;
Mon imagination, sourde à ma langue,
S’ancre sur Isabelle ; j’ai en bouche
Un ciel dont je ne mâche que le nom
Et j’ai au cœur le mal qui enfle et brûle
De mon idée : l’état que j’étudiais,
Comme une bonne chose trop relue,
Est fade, sans saveur ; ma gravité
Qui faisait mon orgueil — nul ne m’écoute —,
Je pourrais l’échanger avec profit
Contre une plume au vent. Ô, place, ô forme,
Si souvent ton aspect ou tes habits
Épouvantent les sots et lient les sages
De faux-semblants ! Le sang reste le sang.
Sur la corne du diable écrivez « ange »,
Et ce n’est plus le diable. — Quoi ? qui est là ?

10,00 € TTC