Mémoire pleine (suivi de) L'Artiste maudit

Blocs de contenu (texte, vidéo, ...)

Présentation

Il y a ce que les parents racontent et il y a ce dont on se souvient. Il y a aussi ce dont on croit se souvenir ou ce dont on se souvient par les autres.
Il y a ce qu’on ne veut pas oublier et ce qu’on voudrait ne pas avoir connu. Il y a la patrie des parents, et celle où naissent les enfants. Il y a la patrie commune, et la patrie imaginaire. Il y a ce qu’on s’approprie et ce qu’on nous lègue de force.
Chaque histoire est banale mais toute histoire est singulière.
On écrit sa légende personnelle, on tisse son histoire minuscule, on arrange sa vie comme on dit « arranger un bouquet ».

En scène

Ce texte a été adapté pour la scène et mis en espace à Théâtre ouvert à Paris le 19 mai 2011‚ interprété par l’auteure sous la direction de François Berreur (Cie Les Intempestifs).

La presse

Au présent du souvenir. La voix d’Élizabeth Mazev est un cristal doux. Elle chante chantonne. A la fin, elle reprend en une chanson tout ce que dit le « spectacle ». Armelle Héliot - Le Figaro.fr

Elizabeth Mazev parle d’elle en comédienne, donc en passeuse d’histoires, et c’est infiniment précieux, vif, léger et drôle.
Odile Quirot – Nouvelobs.fr

Un texte drôle et tendre qu’elle joue elle-même avec son beau tempérament d’actrice. Son histoire n’est pas particulièrement exceptionnelle. Elle rejoint celle de nombreux étrangers « d’origine », en faisant entendre avec délicatesse et mille détails savoureux la petite musique de l’exil et d’une intégration à la fois réussie et douloureuse.
Fabienne Darge – Le Monde

Elizabeth Mazev déroule sa mémoire, de ses trois ans et demi à l’âge adulte. Et l’on se régale à écouter son histoire. Ce spectacle finement mis en scène et aussi pertinent que drôle.
Marie-Christine Nivière – Pariscope

Tendre comme un malibi, une crème de riz au sirop, ces tribulations d’une déracinée valent pour leur constat plein d’humour de l’impossibilité de se construire en un seul morceau quand on a poussé ailleurs.
Patrick Sourd – Les Inrocks

On en tend ses rêves d’enfant, la richesse fabriquée avec une telle histoire, sa manière particulière de s’être construite. Elle offre un regard humoristique, nostalgique et poignant qui nous parle d’intégration et d’identité.
Télérama sortir

Actrice complète, celle qui débuta avec Olivier Py, alors qu’ils étaient enfants, montre sans ostentation l’étendue de son talent. Et elle en a jusqu’au bout des ongles.
Marie-José Sirach – L’Humanité

96 pages
ISBN 978-2-84681-303-7
Prix : 13.00€
Collection : Fiction
Disponible
Date de parution :
Personnages
1 femme(s)