Bandes parallèles (Petit panorama de l’air du temps)

Yoann Thommerel

Bandes parallèles (Petit panorama de l’air du temps)

À la radio, on a d’abord entendu un lycéen témoigner, lui s’en était pas trop mal sorti, mais son histoire avait de quoi surprendre. Il racontait comment il avait eu le reflexe de sortir son téléphone pour filmer la scène. Alors qu’il s’approchait, un type habillé en noir avec une capuche sur la tête l’avait attrapé par derrière pour l’emmener de force derrière un fourgon. Là, il avait sorti sa carte de police et lui avait arraché son téléphone des mains. L’appareil était protégé́, le policier a demandé au lycéen de le déverrouiller, il n’a pas voulu, tout est allé́ très vite, le policier lui a attrapé la tête, l’a attiré contre lui et lui a mordu l’oreille. Ça s’est mis à saigner abondamment, le lycéen a pris peur, il a donné son code. Le policier a pris le temps de supprimer toutes les vidéos avant de balancer le téléphone par terre et de crier : « Casse toi maintenant ! »

 

Trois histoires sans lien apparent les unes les autres, hormis l’usage d’un même objet-symptôme : la cagoule. Trois histoires qui n’en font qu’une, prenant tout leur sens dans ce qu’on pourrait appeler une dramaturgie du télescopage. Et une question, posée-là en creux : comment renouer avec un activisme politique progressiste dans un monde obstinément appliqué à en corrompre ou à en court-circuiter les moindres frémissements ?

 

 

Yoann Thommerel est auteur, metteur en scène et directeur du développement culturel à l’IMEC (Institut Mémoires de l’édition contemporaine). Lorsqu’il ne les porte pas lui-même (lectures, performances), ses textes sont régulièrement mis en scène. Trafic (éd. Les Petits matins, 2013), a notamment été créé au théâtre de La Colline en 2014, dans une mise en scène de Daniel Jeanneteau et Marie-Christine Soma ; Mon corps parle tout seul, au Centquatre par Daniel Jeanneteau et le compositeur Daniele Ghisi, dans le cadre du festival Manifeste 2015 de l’Ircam.

Il sera avec Sonia Chiambretto auteur associé au T2G (Gennevilliers) pendant trois ans à partir de la rentrée prochaine, pour y mener le projet « Îlots », laboratoire de création et de recherche sur les mécanismes d’exclusion et de repli.

Son dernier livre – Mon corps n’obéit plus – est paru en 2017 aux éditions Nous.

Il a fondé en 2009 la revue Grumeaux (éd. Nous), consacrée à la poésie et aux littératures expérimentales. Dans le prolongement de ce travail en revue, il dirige depuis 2015 la collection « grmx » aux éditions Nous.

 

Le texte de Bandes Parallèles sera mis en espace par Vincent Thomasset au festival Actoral (Marseille) dans le cadre du dispositif « Objet des mots » les 27 et 29 septembre 2018 au Théâtre de la Joliette.

Aide(s) à la publication

Ouvrage publié avec le concours du Centre National du Livre.

14,00 € TTC

Cet article est indisponible

  • ISBN : 978-2-84681-540-6
  • Date de parution : 10-09-2018
  • Nombre de pages : 80 pages
  • Collection : Bleue