Il pourra toujours dire que c'est pour l'amour du prophète

Gurshad Shaheman

Il pourra toujours dire que c'est pour l'amour du prophète

Toute la chambrée dormait autour de nous

Et nous on faisait l’amour

Et c’était très drôle aussi

Dès qu’on entendait un bruit

On se figeait

On retenait notre respiration

L’alerte passée, on se remettait en mouvement

C’était de la pure inconscience de notre part

Si quelqu’un nous surprenait

On allait direct en prison

Et y en a pas beaucoup qui en revenaient de cette prison-là

 

Nour est comédien. Nowara était enfant star de la télé irakienne du temps où elle était encore un garçon. Quand elle avait 17 ans, Yasmine a gagné un concours de mannequinat organisé par l’agence Elite à Agadir, mais l’agence a refusé de l’engager quand elle a découvert que Yasmine était transsexuelle. Puis il y a Elliott, Lawrence, Hamida et les autres. Ils ont pour point commun d’être issus du Moyen-Orient ou du Maghreb et d’avoir quitté leur pays non pas à cause d’une guerre ou d’un conflit armé – ce ne sont là que des circonstances aggravantes –, mais pour pouvoir enfin s’affirmer, exprimer leurs idées et leurs émotions et vivre au grand jour leurs identités sexuelles ou intellectuelles.

 

Shaheman Gurshad, né en Iran pendant la Révolution, est un auteur, comédien et performeur. Il a été formé à l’École régionale d’acteur de Cannes et Marseille (ERACM). En tant qu’acteur, assistant à la mise en scène ou encore traducteur du persan, il a notamment collaboré avec Thierry Bédard, Reza Baraheni, Thomas Gonzalez ou Gilberte Tsaï. Soutenu par Julie Kretzschmar et le festival Les Rencontres à l’échelle depuis 2012, il écrit et interprète ses performances dont les trois premières ont été regroupées sous le titre Pourama Pourama publiées aux Solitaires Intempestifs. Ce triptyque a été cité dans les Inrocks parmi les 5 meilleurs spectacles de 2015. Il est également membre actif des cabarets Bas Nylons dirigés par Jean Biche à Bruxelles et produit ses propres soirées sous le label Cabaret Dégenré. Lauréat en 2017 de la Villa Médicis Hors les Murs – Institut français, il est également accompagné par Le Phénix, scène nationale de Valenciennes dans le cadre du Campus du Pôle européen de la création et par le CDN de Normandie-Rouen dont il est artiste associé.

 

En scène : 

Il pourra toujours dire que c'est pour l'amour du prophète a été créé dans une mise en scène de l’auteur au Festival d’Avignon du 11 au 16 juillet 2018 et repris en tournée en 2019.

 

Aide(s) à la publication

Ouvrage publié avec le soutien du Centre national du Livre

14,00 € TTC

  • ISBN : 978-2-84681-605-2
  • Date de parution : 05-03-2020
  • Nombre de pages : 128 pages
  • Collection : Bleue