Image
Couverture du livre

Ma Pauvre Chambre de l’Imagination (Kantor par lui-même)

Texte polonais (Pologne) traduit par Marie-Thérèse Vido-Rzewuska
Blocs de contenu (texte, vidéo, ...)

Préface de Jean-Pierre Thibaudat

Présentation

J’aimerais me concentrer sur le courant qui mène du théâtre zéro, à travers le happening et le théâtre impossible, vers le théâtre de la mort. Chacune de ces étapes est importante. Et si je revendique les valeurs que j’ai découvertes, je me garde de traiter ce fait en mégalomane et de considérer que je suis seul à avoir montré la voie car c’est quelque chose qui, dans l’art, ne se produit pas. Découvrir ! – cela se passe comme dans la science.

Ce volume se propose de constituer une introduction à la vie et à l’œuvre de l’auteur à travers les mots mêmes de celui qui aura durablement marqué l’art de son siècle.

La presse

Je veux parvenir à la vérité, à sa couche la plus profonde...

Ce recueil de textes sur Kantor et par Kantor lui-même, est une bonne percée dans le monde théâtral du metteur en scène, scénographe, auteur, plasticien qui devint un des plus grands théoriciens du théâtre jusqu’à aujourd’hui. Disparu en 1990, ses pièces comme La Classe morte, Wielopole Wielopole, sont toujours montées, ses écrits, découverts, lus et relus par les apprentis comédiens, scrutés et analysés par les metteurs en scènes et dramaturges actuels…
Camille Hazard - Un Fauteuil pour orchestre, 26 mars 2015

112 pages
ISBN 978-2-84681-445-4
Prix : 13.00€
Disponible
Date de parution :
Soutiens
La traduction de cet ouvrage a bénéficié du soutien de l'Institut polonais du livre.