Les Géants de la montagne (précédé de) L’Enfant échangé (et de) La Fable de l’enfant échangé

Luigi Pirandello

Texte original en italien traduit par Stéphane Braunschweig

Les Géants de la montagne (précédé de) L’Enfant échangé (et de) La Fable de l’enfant échangé

Nous sommes ici comme aux lisières de la vie, Comtesse. Sur un ordre, les lisières se relâchent, l’invisible s’insinue, les fantômes s’exhalent. Rien de plus naturel. Il se produit ce qui normalement se produit en rêve. Avec moi cela se produit aussi en état de veille. Voilà tout. Les rêves, la musique, la prière, l’amour… Tout l’infini qui se trouve dans le cœur des hommes, vous le trouverez à l’intérieur et autour de cette villa.

 

Rejetée de tous, la petite troupe de la Comtesse Ilse erre dans le monde pour jouer l’œuvre d’un jeune poète mort tragiquement. À bout de forces, ils arrivent dans une villa abandonnée : le magicien Cotrone y fait régner “la vérité des rêves, plus vraie que nous-mêmes”. Il tente de les convaincre d’y achever leur quête. Mais Ilse veut à tout prix apporter la poésie au public, fût-il celui des Géants de la montagne, voisins inquiétants dont la violence évoque celle du pouvoir fasciste...

 

Mise en scène de Stéphane Braunschweig

Création le 02 septembre 2015 au Théâtre national de la Colline

 

Calendrier de tournée

Voir la presse du spectacle

Extrait

 

Aide(s) à la publication

Ouvrage publié avec le concours du Centre régional du livre de Franche-Comté et de la Région Franche-Comté

13,00 € TTC

Cet article est indisponible