Hervé Blutsch

Hervé Blutsch est né en 1965 dans la banlieue de Lille, il fut d’abord maître nageur. Entre 1984 et 1991, on le croise dans de nombreuses piscines – il officie notamment trois ans à la piscine Molitor à Paris où il apprend à nager à plusieurs personnalités du monde des arts. Ses premiers textes sont de petites scénettes aquatiques, d'abord à visées pédagogiques – La Nage sans brassards, Cédric est tombé à l’eau ou encore Attention méduses ! –, puis peu à peu plus poétiques – Le Baigneur dans la lune petite pièce d'eau, L'Envol du papillon pochade pour piscineLa Noyade bienheureuse comédie de bord de lac. En 1989, Le Canard bleu mélodrame bural signe sa rupture définitive avec le monde de l'eau. C'est l'avènement d'un théâtre résolument terrien dont les textes les plus emblématiques sont Monsieur Paul n'est pas commun (1992), Anatole Felde (1996), La Gelée d'arbre (1997), Ervart ou les derniers jours de Frédéric Nietzsche (2001), Le Sang sur Jean-Louis (2005) La Vie burale (2008) ou encore Scènes de la vie ordinaire (2011).