Écrits 1 (Du théâtre clandestin au théâtre de la mort)

Tadeusz Kantor

Écrits 1 (Du théâtre clandestin au théâtre de la mort)

Texte original en polonais traduit par Marie-Thérèse Vido-Rzewuska

 

Les premiers manifestes qui accompagnent les œuvres montées et présentées clandestinement dans les appartements sous l’occupation nazie se poursuivent par des réflexions et des essais théoriques rejetant la doctrine imposée du réalisme socialiste. Après le refuge dans l’espace métaphorique, c’est la création du Groupe de Cracovie et de l’ensemble Cricot 2 en 1955 qui lui permet d’approfondir ses recherches sur l’art et le théâtre. Les happenings, les « cricotages » et les expositions se développent, interférant avec l’œuvre théâtrale et toujours associés à d’importants manifestes, jusqu’à la création de La Classe morte (1975) qui inaugure le cycle du « théâtre de la mort ».

 

Tadeusz Kantor est l’un des artistes majeurs du théâtre du xxe siècle. Il est né en 1915 à Wielopole. Cette bourgade ne cessera de le hanter et sera l’une des sources fondamentales de son inspiration. Installé à Cracovie, il y étudie la peinture avant de fonder en 1942 son « théâtre clandestin ». Il sera après la guerre de toutes les avant-gardes, en explorateur infatigable de formes nouvelles glanées lors de voyages et d’expositions à Paris, à Kassel, à New York. Son œuvre rencontre la consécration lorsqu’il présente La Classe morte au festival mondial du théâtre de Nancy. Dès lors, ses pièces et cricotages rencontrent un large public et s’affirment comme fondatrices pour les écritures des scènes d’aujourd’hui.

 

Parution le 13 avril 2015 à l’occasion de la rencontre au Théâtre de l’Odéon : Tadeusz Kantor artiste du XXIe siècle.

 

La critique :

 

Décédé il y a vingt-cinq ans à Cracovie, Tadeusz Kantor aurait eu cent ans cette année… Nous l’avons connu, il y a presque déjà un demi-siècle et aucun homme de théâtre ne nous aura autant apporté. Quand il passait à Paris ou était en tournée à l’étranger, nous avons souvent parlé théorie et pratique du théâtre. Il avait une intelligence exceptionnelle, une grande culture théâtrale et artistique, et avec aussi, ce qui n’est pas incompatible mais assez rare dans cette profession, une générosité et un humour permanents....

Philippe du Vignal - Théâtre du blog, 06 juin 2015

 

 

Photographie © Caroline Rose

Aide(s) à la publication

Aide à la publication du CNL - Aide à la traduction de l'Institut polonais du livre : The poland translation program

23,00 € TTC

  • ISBN : 978-2-84681-449-2
  • Date de parution : 09-04-2015
  • Nombre de pages : 480 pages
  • Collection : Œuvres choisies