Erzuli Dahomey : déesse de l'amour

Jean-René Lemoine

Erzuli Dahomey : déesse de l'amour

Prix SACD de la dramaturgie de langue française 2009

 

Tristan n’aurait pas dû partir. Il n’aurait pas dû aller faire le reporter. Est-ce que c’est une profession, reporter ? Je n’ai pas abandonné le théâtre pour que mes enfants aillent faire les reporters. Et maintenant il disparaît comme tous les reporters et je me retrouve envahie par l’Afrique‚ prise en otage dans ma propre maison‚ harcelée par un fantôme qui n’a même pas la décence de se draper dans un linceul‚ comme les fantômes de bonne famille.

Jean-René Lemoine nous entraîne dans un tourbillon drolatique en perpétuelle rupture de registre. Dans cette pièce où aucune apparence n’est trompeuse, les placards sont remplis de fantômes, de pères disparus et de fils enfuis ou revenant en spectres, les vivants valsent avec ceux de l’au-delà, et les visions hallucinées se font en créole, fracassant le verrou des temps.


 

Mise en scène par Eric Génovèse - 2012

Aide(s) à la publication

Ouvrage publié avec l'aide du Centre national du livre

12,00 € TTC

Ouvrage en stock

  • ISBN : 978-2-84681-267-2
  • Date de parution : 07-10-2009
  • Nombre de pages : 96 pages
  • Collection : Bleue
  • Personnage(s) masculin(s) : 4
  • Personnage(s) féminin(s) : 5