Rendez-vous gare de l’Est

Guillaume Vincent

Rendez-vous gare de l’Est

J’ai aussi de l’Abilify, je trouve que le mot est poétique. Abilify, ça fait papillon.

J’en prends une grosse dose et en fait c’est un médicament, moi je trouve que ça fait papillon… fy, fly… Et en fait c’est un médicament qui t’empêche de faire des interprétations et… Parce que t’as tendance quand t’es pas bien à te dire, putain ton pull, là y a du rouge, du bleu ça forme un as de pique ou alors un oiseau à l’envers et ça veut dire que… Et ça t’empêche de faire ça.

Donc ça c’est pas mal.

 

« Pendant quelques mois, de manière régulière, j’interviewe une jeune femme qui souffre de maniaco-dépression. Au début je pense que ce qui est intéressant c’est sa maladie. Nos entretiens ne tournent qu’autour de cette question-là. Mais au fur et à mesure, je me rends compte que je me trompe de sujet, le véritable sujet c’est elle et non sa maladie. Nos rendez-vous, dans des cafés proches de la Gare de l’Est, prennent alors une autre tournure, c’est plus amical, plus informel… Comme un photographe, j’essaye de la saisir sous différents angles, les points de vue changent. »

Guillaume Vincent

 

Mise en scène de l'auteur 

Création à la Comédie de Reims en 2012

Tournée 2013, 2014, 2015 et 2016

 

Voir la presse du spectable

 

11,00 € TTC

Ouvrage en stock

  • ISBN : 978-2-84681-455-3
  • Date de parution : 21-10-2015
  • Nombre de pages : 64 pages
  • Collection : Fiction