Rabah Robert (touche ailleurs que là où tu es né)

Lazare

Rabah Robert (touche ailleurs que là où tu es né)

Derrière la gare

la marche creusée dans le mur

où le souvenir de Rabah Robert est assis

Il me regarde

Je le regarde

Miroir loin comme la nuit face à face

Je suis heureux, il me regarde

Je suis heureux, je le regarde

Nous sommes proches, proches et saisissables

 

Rabah Robert, dernier volet du triptyque de Lazare, achève un voyage aux frontières du monde invisible, à la recherche d’une mémoire éclatée entre la France et l’Algérie et sur les traces du disparu, Rabah Robert.

On retrouve l’écriture sans temps mort, foisonnante, constellée de rêves et de visions, une écriture parfois cruelle mais non dénuée de fantaisie qui caractérisait déjà l’univers des deux premiers volets, Passé – je ne sais où, qui revient et Au pied du mur sans porte.

 

Lazare est auteur, metteur en scène, acteur et improvisateur. Il suit une première formation au Théâtre du Fil, puis à l’École du Théâtre National de Bretagne entre 2000 et 2003. En 2006, il fonde, Vita Nova, et regroupe acteurs et musiciens qui le suivront sur une trilogie retraçant l’épopée d’une famille entre France et Algérie : Passé, je ne sais où-qui revient ; Au pied du mur sans porte ; Rabah Robert - touche ailleurs que là où tu es né. En 2014, Lazare s’écarte de la grande fresque épique pour Petits contes d’amour et d’obscurité .

Artiste associé au Théâtre National de Strasbourg depuis 2015, il y présente Sombre rivière en 2017. Il intervient régulièrement à l’école où il mène des ateliers d’interprétations autour de ses textes.

Depuis 2018, il est également associé au Théâtre de Gennevilliers. En 2019, il présentera Je m’appelle Ismaël un projet de théâtre musical et cinématographique.

 

Mise en scène de l'auteur - 2012

Voir la presse du spectacle

 

 

La critique :

 

Vaudeville tragique et poétique

Rabah Robert est le dernier opus d’une trilogie théâtrale, forme qui traverse l’histoire du théâtre depuis l’Orestie d’Eschyle jusqu’à l’œuvre de Claudel, Les Coûfontaine. Ici la trilogie fonctionne d’abord et avant tout à partir d’une « saga familiale » au centre de laquelle domine le personnage de Libellule, qui grandit et devient homme...

Marie du Crest - La Cause Littéraire, 21/05/2012

 

Aide(s) à la publication

Ouvrage publié avec le concours du Centre National du Livre et le soutien de l'association Beaumarchais-SACD

15,00 € TTC

Ouvrage en stock

  • ISBN : 978-2-84681-384-6
  • Date de parution : 05-05-2013
  • Nombre de pages : 128 pages
  • Collection : Bleue