Le Voyage d'hiver

Wilhelm Müller

Texte original en allemand traduit par Jean-Pierre Siméon

Le Voyage d'hiver

Postface de Philippe Olivier 

Nous autres qui errons l’âme en peine
ah comme nous aimons l’illusion bien douce
qui nous dit : regarde !
il y a là-bas pour toi
au fond de la nuit
sous la glace et l’effroi
la maison qu’éclaire
le visage d’un amour


l’illusion ?
le seul bien vraiment que je possède

Ce texte – avec ou sans la musique de Schubert – est‚ lui aussi‚ une forme légère‚ brève‚ adaptable et transférable. À l’instar des nomades qui‚ stigmatisés par une autocratie pour le moins douteuse durant l’été 2010‚ prêtent une résonance très actuelle au Voyage d’hiver de Wilhelm Müller.

10,00 € TTC

Ouvrage en stock