Marilú Marini, chroniques franco-argentines

Marilù Marini, Odile Quirot

Marilú Marini, chroniques franco-argentines

Son pays est le théâtre. Elle l’habite avec une force raffinée, une capacité de métamorphose unique, un goût pour l’humour. Née à Buenos Aires, d’abord danseuse, Marilú Marini est, au détour des sixties, une haute figure de l’âge d’or du pop argentin. Arrivée en France en 1975 à la veille de la dictature militaire argentine, l’actrice devient l’icône des spectacles d’Alfredo Arias et du groupe TSE. 

 

Cette actrice singulière a au moins deux vies, l’une en France, l’autre en Argentine où elle ne cesse de jouer depuis le retour de la démocratie.

Ce livre fait le pont entre les deux rives et les deux langues de l’auteur, espagnoles et françaises, qu’il lui a fallu apprivoiser. Long chemin, tant la langue est un corps dit-elle.

 

En compagnie de Marilú Marini, une nouvelle génération française et argentine réinvente aujourd’hui un théâtre qui se saisit du présent.

 

Odile Quirot, après avoir été critique dramatique au Progrès à Lyon et collaboré entre 1982 et 1990 aux pages culturelles du Monde, est responsable de la rubrique théâtre au Nouvel Observateur de 1992 à 2015. Entre 1990 et 1992, elle fut conseillère technique pour le théâtre au cabinet du ministre de la Culture, Jack Lang. Elle a réalisé plusieurs entretiens pour la collection "Mémoires du théâtre" de l’Ina. Elle est l’auteur de Eugène et le sultan: le voyage du peintre Eugène Delacroix au Maroc aux éditions Adam Biro. Chez Actes Sud, elle a publié deux ouvrages sur la compagnie Le Royal de Luxe, et un livre, Alain Françon, la voie des textes, qui retrace le parcours riche et passionnant de ce metteur en scène.

14,50 € TTC

Cet article est indisponible

  • ISBN : 978-2-84681-510-9
  • Date de parution : 18-04-2017
  • Nombre de pages : 160 pages
  • Collection : Du Désavantage du vent