Les Oiseaux

Aristophane

Texte original en grec traduit par Agathe Mélinand

Les Oiseaux

Voyez, chez nous, les cigales pendant l’été chantent dans les figuiers tandis que l’Athénien, pendant toute l’année, chante l’air des procès. C’est toujours la musique des litiges et délations… Donc, tels que vous nous voyez, nous sommes partis et nous cherchons un endroit enfin tranquille pour y passer tranquillement notre vie. Présentement, nous sommes à la recherche du roi Térée changé en huppe, pour lui demander si un jour en volant, il a vu une ville comme ça. Voilà.

  

Dans le ciel grec, à mi-chemin entre la terre et l’Olympe des dieux, Aristophane a rêvé Coucouville-sur-Nuages. Cité dans l’immensité, au milieu des nuées, c’est le paradis d’un poète où la petite huppe et son épouse, le rossignol au blond jabot, deviennent les messagers de deux humains guidés par une corneille et un geai.

 

Aristophane est l'un des plus grands poètes et dramaturges de la Grèce antique (vers 400 avant J.-C.) Ses comédies, qui peuvent paraître, avec leur fantaisie verbale et leurs outrances grossières, destinées à faire rire la populace, témoignent d'une attitude franche et réfléchie en face des problèmes qui se posaient à ses contemporains : elles expriment les convictions profondes d'un citoyen engagé dans la vie politique et attentif au mouvement des idées. Des quarante-quatre comédies qui lui sont attribuées, seulement onze sont parvenues intégralement. Il est, entre autre, l'auteur des Nuées, de Lysistrata, de L’assemblée des femmes...

 

Création au Théâtre national de Toulouse dans une mise en scène de Laurent Pelly du 18 avril 2017 au 13 mai 2017.


11,00 € TTC

Ouvrage en stock