ENSATT l'école théâtre

Collectif

ENSATT l'école théâtre

De la rue Blanche à la rue Sœur Bouvier

 

« L’ENSATT est avant tout une épopée théâtrale »

                                         Koffi Kwahulé

 

Un jour de 1941, l’acteur Raymond Rognoni ouvre le Centre de Formation Professionnelle du Spectacle à Paris, devenu célèbre sous le nom de « La rue Blanche ». C’est ce Centre qui, pas à pas, va devenir l’ENSATT, aujourd’hui installée à Lyon.

 

École théâtre qui prépare de futurs professionnels à travailler sur les scènes ou dans leur proximité, l’ENSATT est un chaînon original entre le monde universitaire et celui de la culture. Un lieu où s’élabore une recherche en actes conduisant à l’acquisition de savoirs aussi bien théoriques que pratiques et à l’obtention de diplômes reconnus.

 

L’ENSATT fête ses 70 ans en 2011, l’année même où elle ouvre une seconde salle de théâtre qui vient compléter un outil riche d’ateliers, de studios, de laboratoires ou de salles pour l’écriture, la mise en scène, l’administration, le jeu, la scénographie, les costumes, la lumière, le son, la direction technique ou les spectacles.

 

Ce livre, né de l’écriture collective de professionnels issus de tous les métiers de la scène, est une étape en vue de la constitution d’un réseau d’anciens élèves — d’Isabelle Huppert à Denis Lavant, de Jérôme Deschamps à Kristin Scott Thomas, de Jean-Pierre Darroussin à Cécile de France, de Dominique Besnehard à

Guy-Claude François, d’Eric Vigner à Olivier Py, de Georgia Scalliet à tous ceux à venir — qui, année après année, sont le témoignage vivant de la vitalité sans cesse renouvelée d'une école en prise directe avec la création théâtrale.

 

La critique 

 

« Tout le théâtre »

Le volume propose ainsi une riche documentation photographique sur le passé et l’actualité de l’ENSATT qui s’adresse à tous ceux qui aiment le théâtre.

Marie du Crest - La Cause littéraire, 26 janvier 2016 

19,00 € TTC

Ouvrage en stock

  • ISBN : 978-2-84681-321-1
  • Date de parution : 24-06-2011
  • Nombre de pages : 206 pages
  • Collection : Mémoire[s]