Le Songe d'une nuit d'été

William Shakespeare

Texte original en anglais traduit par André Markowicz, Françoise Morvan

Le Songe d'une nuit d'été

Traduit avec la collaboration de G. H. Tucker
Préface et notes de Françoise Morvan


Si nous vous avons offensés,
Ombres que nous sommes, pensez
Que vous ne faisiez que dormir
Quand ces visions venaient surgir
Et ce fragile et vain mensonge,
Aussi évanescent qu'un songe,
Seigneurs, accordez-lui pardon :
Alors, nous nous amenderons.
Oui, fois de Puck, en vérité,
Si une chance imméritée
Nous épargne le noir venin,
Nous nous amenderons demain...


Cette traduction a été créée le 11 mai 2004 à l''occasion de l'inauguration du Nouvel Olympia de Tours dans une mise en scène de Gilles Bouillon.

11,00 € TTC

Ouvrage en stock