Espaces perdus

Claude Régy

Espaces perdus

Ce titre est disponible dans Les "Ecrits (1991-2011)"

 

 

Nouvelle édition revue et corrigée.
Ce texte a été publié pour la première fois aux éditions Plon en 1991 dans la collection Carnets dirigée par Alain Veinstein.

Faire de ces espaces clos, illimités, qui par chance nous restent encore: les théâtres, des lieux du laisser-être, renonçant à toute forme de hiérarchie entre pensée, corps, objet, texte, voix. Tout est appelé à se maintenir en soi-même, à devenir ce qu'il est : une chose. Ne plus percevoir le monde dans ses manifestations, c'est-à-dire depuis l'utopie d'un point idéal, qui organise toute chose, mais recevoir toute chose en elle-même, pour elle-même, à partir de là où l'on se tient par nécessité: soi-même. C'est là, placé au centre de soi-même que tout objet, tout espace, toute pensée, tout corps, tout être nous devient, non pas simplement proche, mais nous-même. (...)

Je crois que l'acteur devrait se sentir dans l'état de celui qui écrit, avant que la phrase soit écrite. Si la parole glisse à la surface du bavardage, elle semble alors inutile et non avenue.
Les acteurs par leurs intonations devraient pouvoir seulement suggérer. Faire penser à plusieurs interprétations. Ne pas faire de commentaire, leur ton ne devrait porter aucun jugement. Au-delà même de leurs partenaires, ils devraient ouvrir le discours vers le public, ils devraient parler aux dieux. (...)

13,00 € TTC

Cet article est indisponible

  • ISBN : 978-2-912464-47-7
  • Date de parution : 01-11-1998
  • Nombre de pages : 144 pages
  • Collection : Comment te dire